Enfin le “Top 10 des solutions e-commerce” ?

“Gloups… Hein ? … Ben alors ? … Sérieux ?!? ”

Le PowerBoutiqueur masquéEn plus de 10 ans chez PowerBoutique, nous avons eu l’occasion de savourer plusieurs perles dans les articles de presse traitant du commerce électronique.
L’équipe conserve par exemple, un souvenir ému d’une longue interview de notre DG Stéphane Escoffier, lequel était présenté à de multiples reprises dans l’article sous l’identité originale « Gérard Escoffier ». Nous l’avions « un peu chambré » à l’époque…

Plus récemment, un journaliste du magazine Le Point, dans un article sur PowerBoutique, nous attribuait un chiffre d’affaire de 42 millions d’euros (soit juste 10 fois plus que la réalité)… il vantait également les mérites de nos « programmateurs ». Ce dernier point nous avait d’ailleurs valu une mémorable manif’ de nos ingénieurs R&D avec comme bannière : « Nous ne sommes pas des machines !»

La semaine dernière, une fois n’est pas coutume, c’est E-Commerce Magazine qui s’est illustré dans l’étourderie journalistique de manière plus étonnante d’ailleurs…

 

L’Histoire :

Dans un article au titre prometteur « Créer sa boutique en ligne: mode d’emploi », LE magazine de référence en France sur le commerce électronique entendait apprendre aux professionnels à « faire les bons choix ». Fort louable intention.

Sur le fond, nous n’adhérions pas franchement aux conseils prodigués. L’article était un florilège d’idées reçues (« l’open-source c’est moins cher » ou « les solutions payantes, c’est pour les débutants un peu fébriles »), d’incompréhensions (confusion de débutant entre les technologies utilisées et les prestataires intervenants) et de conseils contradictoires.

Mais c’est surtout un élément très original qui a retenu notre attention. Imaginez plutôt : un classement du « Top 10 des solutions e-commerce les plus utilisées » venait conclure le papier. Oui oui, vous avez bien lu ! Tous les porteurs de projets l’ont espéré, les prescripteurs et organismes d’appui aux entreprises (CCI, Chambres de métiers, banques…) en ont rêvé, les associations professionnelles l’ont vainement envisagé… E-Commerce Mag l’a fait : la liste officielle des solutions e-commerce les plus populaires chez les e-commerçants !

On mesure vite l’ampleur de la tâche et l’ambition d’une telle initiative journalistique, dans un secteur avec autant de leaders auto-déclarés, où la surenchère prévaut, où le nombre de références/sites clients revendiqués par chacun est parfois gaguesque et surtout jamais vérifiable (dans un marché où la publication des comptes, pourtant obligation légale de toute entreprise, est aussi rare qu’un plagiste en Antarctique)…

Bref, c’est peu dire qu’on découvrait avec impatience ce classement, surtout dans un magazine qu’on apprécie lire chez PowerBoutique.

 

1ère réaction :  “Gloups !”

PowerBoutique ne figure pas dans la liste. Diantre! Comme le chantait France Gall  : « C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous, ça veut dire beaucoup !». Plus de 10 ans pour en arriver là ?! 2 évanouissements au service commercial + 1 tétanie au service communication. Une fois la cellule psychologique pour collègues en détresse montée, nous entreprenons d’analyser plus finement la méthodologie de cette étude exclusive… et douloureuse.

 

2ème réaction : “Hein ?”

En bas de la liste : « source : e-komerco.fr ». Damned, un cabinet d’études économiques mexicain est donc à l’origine de cette bombe ? Voyons voir… Ah ben non ! C’est un « portail e-commerce » français. En clair, un annuaire de sites marchands plutôt bien présenté d’ailleurs. Euh… c’est quoi le rapport ? On fouille et on découvre que le-dit « annuaire » affiche sur une page, dans un “joli camembert” une segmentation des solutions e-commerce utilisées par certains des sites qu’il référence.

On ne comprend pas trop l’intérêt… mais bon, on approfondit l’analyse : le site revendique « 4190 boutiques sélectionnées » mais il a identifié la solution e-commerce de seulement 2478 boutiques (Ben oui, on a compté !… Fallait bien apporter du réconfort aux collègues les plus effondrés). On en déduit donc que 40% des sites ne sont pas étudiés : ça fausse peut être les résultats, non ? Bon, admettons…


3ème réaction : “Ben alors ?”

Dans le « superbe » graphique, PowerBoutique est listé en 4ième position, juste après Magento. 191 sites comptés sur plusieurs milliers de sites PowerBoutique, c’est pas brouzouf mais admettons… Attendez ? Si on est 4ième sur la liste de la source, pourquoi sommes-nous absents de la liste de l’article de “E-Commerce Mag” le magazine de référence du commerce électronique en France ? Distraction du journaliste accaparé par l’annonce du titre du prochain James Bond ? Sectarisme anti-PowerBoutique ? Théorie d’un complot concurrent-journaliste ? Résultat d’une politique de maltraitance d’un pigiste sous-payé et accablé par une surcharge de travail ? On se calme on se calme, ne spéculons pas !

 

4ème réaction :  “Sérieux ?!?”

Après avoir posté un petit commentaire « Erratum » sur la page web de l’article, et repris nos esprits, nous réalisons l’énormité de la chose. La segmentation des boutiques référencées sur un annuaire gratuit, est-elle réellement applicable sans réserve à l’ensemble du marché e-commerce français et ses “90 000 sites marchands” annoncés en introduction de l’article ?
Qu’un journal se trompe dans la publication de résultats d’études externes, c’est pas génial mais l’erreur est humaine, y’a pas mort d’homme (en tout cas, pas dans l’équipe PowerBoutique).

En revanche, que E-commerce Mag n’hésite pas à considérer la source en question suffisamment représentative pour la publier telle quelle, voilà qui nous plonge dans une profonde perplexité…

Pas vous ? …

Le PowerBoutiqueur Masqué


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Crédits: ioannis kounadeas©Fotolia/ Grafiligne Sud

2 commentaires

  • Bonjour,

    En effet c’est très étonnant, mais parfois les journalistes ont tellement de contenu à produire qu’ils peuvent passer à côté de l’essentiel …

    mais bon … tout le monde connaît PowerBoutique et le sérieux de votre solution, vous en faîtes pas 😉

  • Salut Powerboutique,

    Thelia est dans la liste donc je suis content 😉 …

    Non plus sérieusement, je suis d’accord avec vous.
    Quoi qu’il en soit E-komerco est une très bonne initiative et il faut le souligner.

    En revanche (c’est d’ailleurs aussi le cas pour Thelia), le nombre de sites ne correspond pas à la réalité puisque seulement ceux qui font la démarche d’inscription sont comptés. Thelia dispose aussi de beaucoup plus de sites e-commerce (heureusement).

    THELIA est sous licence GPL et distribué librement (et gratuitement). Pourtant je déteste moi aussi ce cliché libre = gratuit.

    Heureusement que nous vendons nos services sinon nous n’existerions plus depuis longtemps.

    Un site e-commerce coûte de l’argent. Pour vendre il faut investir quelque soit la solution. La solution n’est qu’un des paramètres. Il est important puisqu’il faut choisir celle qui sera la plus adaptée à un besoin particulier mais tellement d’autres facteurs sont importants pour une belle réussite.

    Bref, je vous rejoins sur l’article qui aligne un peu trop de clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *