RGPD : les 4 lettres qui font flipper… mais pas que !

Jeudi 7 juin était organisée par les DCF (Dirigeants Commerciaux de France) une soirée réseaux sur le thème du RGPD. Oui alors, cela n’a fait rêver personne sur le moment ! On s’est dit, bon, encore une énième réunion qui traite du sujet, bof bof. Mais notre soif d’apprendre, nous a poussé à nous y rendre, malgré tout :)

Plus sérieusement, c’est le titre de cette conférence “RGPD : Opportunités ou Menaces ?” qui a piqué notre curiosité.

La menace ?! On voyait bien ce que l’intervenante voulait annoncer par cette accroche.
Sans rentrer dans un discours alarmiste, le RGDP, c’est, dans la conscience collective, lourd à digérer, chronophage, source de stress pour tous.

Quant aux opportunités que le RGPD vous offre, c’était moins évident… mais en écoutant notre interlocutrice, tout est devenu bien plus clair.
Il s’agit de faire preuve d’optimisme, et ça fonctionne ! Nous sommes ressortis plus motivés que jamais pour vous encourager à bien mettre en œuvre ces actions.

 

Quelles sont ces opportunités ?

Rappelons que les droits et les sanctions inhérents au règlement de la protection des données sont dorénavant renforcés. Toutes les données à caractère personnel sont concernées.

Revenons sur les 5 principes à respecter dans le cadre de la protection des données (cf. CNIL) :

  • La finalité
  • La pertinence
  • La conservation
  • Les droits
  • La sécurité

Et comment mettre en place ce règlement de façon méthodique ?

  • Désigner un pilote (quand la nomination d’un DPO n’est pas obligatoire, cela peut se faire en nommant un responsable RGPD en interne)
  • Mettre en place un registre de traitement
  • Prioriser les actions
  • Gérer les risques
  • Organiser les processus internes
  • Documenter les conformités

À noter : un modèle de registre est inclus dans le cadre de notre offre en partenariat avec le Cabinet Haas (voir l’article).
Et la Cnil en propose un sur son site.

 
A travers tout ce branle-bas de combat, ce qui ressort de chacune de ces mises en pratique, c’est, d’un point de vue général, de permettre à tout un chacun de faire le point sur les données stockées.
Quelles sont-elles ? Sont-elles légales ? Sont-elles toutes utiles et pertinentes pour la finalité qu’on leur a attribuée ?

C’est ainsi que, progressivement, nous comprenons que le respect des principes du règlement va être utile pour :

1. Gagner en compétitivité

> Maîtrise de la connaissance de ses clients
> Protection contre la disqualification (c’est un véritable facteur de différenciation par rapport aux concurrents maintenant que de mettre en avant le fait d’être conforme RGPD)

2. Faire des économies

> Rationalisation du stockage (réduction des coûts)
> Meilleure gestion des risques

3. Rassurer ses clients

> Confiance
> Réputation
> Responsabilité

 
Alors, voyons le verre à moitié plein et soyons consciencieux afin de bien gérer l’application du règlement. La crédibilité de votre entreprise ne pourra en être que renforcée.

Et puis, on se rassure, on vous rappelle que la CNIL n’est pas là uniquement pour vous réprimander. Son rôle est bien entendu de vous conseiller et vous guider pour vous garantir une mise en conformité optimale.

 
 

Contactez-nous pour en savoir plus (via notre formulaire ou par téléphone au 04 67 36 59 82), ou appelez directement votre consultant e-business.

 
 
Crédit : Yuriy Shevtsov © Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *