laptitebete.com : Interview

Créatrice de vêtements d’éveil pour enfants

Shiva  Bodson, 32 ans, est la gérante du site laptitebete.com. Après avoir travaillé en France dans le développement de produits cosmétiques puis dans une ONG en Argentine, cette e-commerçante a décidé de créer des vêtements pour tout petits avec éléments de jeu intégrés.

Découvrez dans cette interview, la genèse du site laptitebête.com et le parcours original de sa dynamique créatrice.

 

1. D’où vous est venue l’idée de la création de votre entreprise ?

A la naissance de mon 1erenfant, en Argentine, début 2008, l’offre de vêtements enfant n’était pas très intéressante : plutôt classique voire un peu ennuyeuse à mon goût, j’ai donc commencé à customiser des vêtements. A l’époque, je ne savais pas coudre du tout, mais j’ai appris avec ma machine à faire des vêtements rigolos. C’était extraordinaire de créer des choses et de voir que mon bébé s’amusait énormément avec.

J’ai vu aussi les réactions de mon entourage et l’idée m’est venue d’en faire profiter les autres en créant une ligne de vêtements d’éveil pour les bébés de 0 à 18 mois. C’était totalement nouveau  à l’époque !

C’est donc en Argentine que la marque La P’tite Bête a été déposée, avant mon retour en France en septembre 2009 et mon installation dans le sud, non loin de Nice.

 

2. Pourquoi lancer votre activité sur Internet ? 

Je voulais absolument avoir un site d’e-commerce. Personnellement, j’utilise beaucoup les boutiques en ligne. Je trouve cela très pratique quand on travaille, on n’a pas toujours le temps d’aller acheter dans les magasins.

En plus, pour les bébés, on n’a pas besoin d’essayer les vêtements donc Internet ça me paraissait vraiment évident ! Et pour les vêtements enfants, c’était un canal sous-exploité.

Ensuite, lorsqu’on démarre une activité sur Internet, c’est beaucoup plus facile, beaucoup plus flexible : on peut facilement communiquer, mettre en avant les produits, les expliquer facilement. Il faut être « gros » pour être bien mis en avant en magasin.

 

3. Vous avez donc hésité à travailler avec la grande distribution ?

Au début, je n’avais pas vraiment un choix arrêté sur la question. J’ai fait une étude de marché pour voir s’il y avait un potentiel.

J’ai effectivement rencontré des grandes enseignes de puériculture, des grands magasins et autres. Ils se sont tous montrés très intéressés par le concept mais il me fallait des quantités très importantes pour pouvoir m’y retrouver. En textile, il y a une notion de « taille critique » qui fait qu’au démarrage, c’est difficilement réalisable.

En revanche, c’est une option que j’envisage sérieusement pour les prochains développements.

 

4. Laptitebete.com : votre 1ère expérience sur Internet ?

En fait, laptitebete.com est mon 1er site abouti mais en Argentine, j’avais fait d’autres tentatives en passant par des agences.
A l’époque, je n’y connaissais pas grand chose et j’ai du apprendre les points importants pour réussir.

Mon 1er site était tout en Flash. Il était très joli mais cela ne convenait pas à un format d’ e-boutique. Inutilisable sur les smart phones, et en plus il n’était pas du tout optimisé pour le référencement. Et malheureusement ces points là, je ne les ai découverts qu’après…

Ensuite, j’ai tenté de faire transcrire le même site Flash en HTML, toujours par une agence. Mais, cela était tellement compliqué que l’agence ne l’a jamais terminé ! J’ai donc décidé d’arrêter les frais en préférant passer par une solution clef en main.

 

5. Pour quelles raisons avez-vous retenu PowerBoutique pour votre projet ?

J’ai fait des comparaisons entre plusieurs prestataires.

J’ai essayé des modules OpenSource mais, j’ai  trouvé cela trop compliqué … Les agences utilisent ces modules, donc moi le réaliser toute seule, c’était difficile. J’ai quand même essayé de faire ma page, mais j’ai compris qu’il fallait vraiment s’y connaître et y accorder beaucoup de temps et dans mon cas c’était impossible.

Après avoir testé de nombreuses solutions, j’ai sélectionné deux prestataires dont PowerBoutique.

L’autre solution était moins chère, mais c’était très compliqué pour obtenir un joli rendu graphique. Et surtout, l’éditeur externalisait la personnalisation graphique à des agences. Dans mon cas, j’ai été mise en relation avec une web-agency sur Antibes qui était honnêtement nullissime et ce fut un fiasco total !

La solution PowerBoutique était plus chère mais c’était la solution clef en main avec laquelle je pouvais travailler sans problème sur le graphisme. Le logiciel est plutôt simple  à utiliser, c’est très facile de créer de nouvelles pages, on peut faire ce qu’on veut. Les pages produits sont assez riches et on peut mettre beaucoup de photos.

Aujourd’hui, je ne regrette pas du tout mon choix, j’en suis très contente. A chaque fois, j’ai un très bon contact, les équipes sont hyper sympas, jeunes et dynamiques. EIles aiment ce qu’elles font et sont toujours très réactives… c’est très agréable.

 

6. Aviez-vous des appréhensions ou des craintes avant de vous lancer sur Internet ? 

Je n’avais pas de craintes mais j’étais très attentive à tous les conseils qu’on pouvait me donner. J’ai essayé d’apprendre à travers l’expérience des autres. J’ai également énormément lu sur le sujet et je continue d’ailleurs aujourd’hui….

Au début, mes appréhensions étaient plutôt : « Bon, je vais avoir mon site et maintenant, comment je crée du trafic ? Qu’est ce qui va se passer si j’ai zéro visite ? » … Pour cela, ma consultante du département Référencement de PowerBoutique m’a bien aidée.

 

7. Quels moyens utilisez-vous pour attirer des visiteurs sur votre site ?

Pour l’instant, je n’utilise que des moyens « non payants » :

– Le bouche à oreille est bien sûr très important. Je passe beaucoup de temps à chercher les bonnes personnes à contacter…Il ne faut pas hésiter à faire tester et envoyer des produits… c’est ça qui fonctionne le plus. Je vais donc sur de nombreux blogs. Je cible les mamans car le sujet les inspire beaucoup. Quand on est maman, on a toujours envie d’avoir de nouvelles choses pour intéresser son enfant.

– Le référencement naturel aussi, c’est évident, même si j’en suis qu’au début. Il ne représente encore qu’une faible part de mes visites mais en constante progression.

– Facebook marche aussi très bien, aussi bien pour faire découvrir mes créations que pour entretenir une relation directe avec certaines clientes. La P’tite Bête a sa propre page Fan, et des liens de partage sont présents sur chaque fiche article sur mon site.

– Je fais enfin beaucoup de relations presse qui m’apportent pas mal de retombées. Mon concept est nouveau et tout ce qui est nouveauté : la presse adore ! Récemment, il y a eu un article dans Le Monde et je n’étais même pas au courant, ce sont mes parents qui m’ont prévenue ! Ca a été comme ça pour certains articles, j’en ai sûrement loupé d’ailleurs… mais je ne vais pas m’en plaindre ! En janvier, une petite émission télé est prévue sur Ushuaia TV, on va y présenter deux de mes créations dont l’ensemble « Nage, nage petit poisson !».
8. Au-delà des ventes, quelle satisfaction retirez-vous de votre  site ?

Shiva et son fils Eloi. Eloi porte le pull "1, 2, 3, prêts? Partez !"

Les retours positifs me rendent vraiment heureuse, les mamans sont ravies et me le disent.

Au départ, certaines mamans sont sceptiques (Cf. l’article : Histoires de nombril « les vêtements d’éveil qui éveillent vraiment ») mais lorsqu’elles voient leur bébé s’amuser avec le vêtement, elles n’en reviennent pas !

Pour moi, c’est la meilleure des récompenses. Ça me fait vraiment très plaisir de voir que mes créations plaisent !

 

9. Quels sont vos projets pour l’avenir ?

La nouvelle collection va prochainement sortir avec de nouveaux articles très sympas.

Et puis, beaucoup de monde me demande des tailles plus grandes. Au démarrage de l’activité, c’était trop compliqué mais aujourd’hui j’envisage sérieusement de fabriquer d’autres habits d’éveil pour les plus grands. Enfin, je vais aussi essayer de lever des fonds pour voir les choses en plus grand. Affaire à suivre…

 

10. Auriez-vous 2/3 conseils pour tous ceux qui souhaitent ouvrir un site marchand  ?

Tout d’abord, bien s’entourer, c’est essentiel !

Il faut aussi être patient et tout activer pour travailler son référencement et augmenter son trafic. C’est difficile pour moi de donner des conseils sachant que je débute et que j’ai encore besoin d’en entendre aussi… Mais, je vais vous avouer une chose et ce n’est pas pour vous faire plaisir : j’ai des amis qui ont des projets de création de sites et je leur ai conseillé PowerBoutique. Quand on est content, il ne faut pas hésiter à recommander les gens qui travaillent bien…

Un grand merci à Shiva Bodson pour sa gentillesse et sa disponibilité.
Ne pas oublier : http://www.laptitebete.com qui nous l’espérons deviendra grande !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *