Enquête sur le moral des e-commerçants français – Édition 2018

Enquête sur le moral des e-commerçants en 2018La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a profité de la dernière édition du salon e-commerce One-to-One pour rendre public les résultats de son étude annuelle concernant le moral des e-commerçants français.

Verdict : il semblerait que les e-commerçants soient confiants en l’avenir :)

 

Un moral à la hausse chez les e-commerçants

Menée sur l’ensemble des dirigeants des sites d’e-commerce français, l’étude démontre clairement que 83 % d’entre eux voient l’avenir d’un bon œil.

Même si l’arrivée sur le marché des acteurs asiatiques a fait douter quelques-uns, il semble bien que l’optimisme ait été renforcé par les prévisions de croissance de la performance financière qui s’annoncent positives pour 2018.

Ainsi, 83 % des dirigeants d’entreprises de toutes tailles espèrent faire fructifier leur business ou, du moins, améliorer leur performance financière.
 
Les sondés avancent également que le recrutement restera le fer de lance de leur stratégie marketing en cette année.

Déjà, en 2017, 2 entreprises sur 3 avaient choisi d’étoffer leurs rangs avec un recrutement en masse, et il semble bien que 2018 suive cette logique.

54 % des entreprises interrogées dans le cadre de l’étude projettent en effet d’embaucher encore davantage cette année.
 
Outre le recrutement, les entreprises, quelle que soit leur taille, prévoient d’investir dans la publicité, le marketing et l’informatique. Les outils marketing tels que le référencement naturel, le référencement payant ou le brand content continuent de séduire tandis que la publicité offline semble avoir perdu de son attrait auprès des entreprises de grande taille.
 
Enfin, la création de site e-commerce, de commerce mobile ainsi que l’inscription aux réseaux sociaux et sur les marketplaces restent parmi les actions marketing les plus plébiscitées par les entreprises de toute taille pour gagner en visibilité sur le Web.

 

Les stratégies mises en avant pour développer son projet e-commerce

L’étude menée par la Fevad a par ailleurs démontré que 70 % des e-commerçants proposent l’option livraison gratuite sur leur site Web contre 20% qui sont encore en phase de développement de cette offre.

Il semblerait que l’option proposant la livraison illimitée à l’année reste un des must pour gagner en performance.

D’autres offres tout aussi intéressantes telles que l’e-réservation tendent aussi à séduire les consommateurs. Le concept est simple : ils réservent l’article en ligne et le récupèrent auprès du magasin physique affilié au site e-commerce. Pour l’enseigne, c’est un bon moyen de générer du trafic de qualité depuis le site web vers le magasin.

À cela s’ajoute le recours aux nouvelles solutions de paiement telles qu’Apple Pay (qui séduit 57 % des sondés) et aux nouvelles technologies marketing comme les chatbots (48%) et les assistants vocaux (30 %).
 
Pour booster le développement de leur site e-commerce, les entreprises n’hésitent plus à collaborer avec des startups pour gagner en performance et en innovation.
 
Enfin, elles sont 62 % à souhaiter développer leur business à l’international et sans surprise, on retrouve la Belgique suivie de l’Espagne et de l’Allemagne dans le trio de tête.

Les chiffres semblent les conforter dans leurs projets vu que 86 % des e-marchands qui vendent à l’international espèrent accroitre leur chiffre d’affaires d’ici 2020.
 

Et vous, quelles sont vos attentes et vos pistes de développement pour cette année ?
 

Pour obtenir des conseils personnalisés ou un accompagnement dans le développement de votre activité e-commerce en 2018 (et les années d’après), n’hésitez pas à nous contacter directement.

 

Source : Fevad.com. Enquête sur le moral des e-commerçants français – Edition 2018. [en ligne]. Disponible https://www.fevad.com/enquete-sur-le-moral-des-e-commercants-francais-edition-2018/ (consulté le 28.05.2018)

 

Crédit : fotogestoeber © Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *