Agilité e-commerce : n’oubliez pas la conformité légale

Le défi de la veille réglementaire d’un éditeur E-Commerce SaaS

votre site conforme à la législation avec la solution e-commerce saas PowerBoutiquePour commencer, comme Coluche, « c’est l’histoire d’ » une solution e-commerce qui s’engage à ce que tous les sites marchands utilisateurs bénéficient d’une agilité technique constante.
 
En effet, depuis 2000, PowerBoutique offre à ses milliers de clients la garantie que leurs sites e-commerce s’adaptent naturellement à l’évolution permanente de l’éco-système Web : les usages en ligne, les différents terminaux d’accès, les navigateurs et leurs mises à jour, les algorithmes de référencement de Google, l’évolution réglementaire…

Évidemment, les avantages d’une solution e-commerce SaaS (« Software as a Service » en anglais, communément solutions « locatives » ou « sous forme d’abonnement » en français) vont au-delà de cette seule promesse, pourtant déjà forte, de l’évolution constante. Ils incluent aussi un hébergement « Cloud » performant des sites (qui plus est, pas sous-traité, chez PowerBoutique) ou encore une assistance technique (téléphonique et illimitée, chez PowerBoutique).

Quand on explique en conférence notre mission d’évolutivité constante des milliers de sites e-commerce de nos clients, l’audience traduit facilement cet engagement en applications très concrètes. Avec PowerBoutique :

  • à moi le responsive design et l’affichage adapté sur tous les écrans mobiles !
  • à moi le fameux « s » du https dans la barre d’adresse du navigateur !
  • basta les messages flippants d’insécurité qui s’affichent sur les pages formulaires !
  • bye-bye les chutes de référencement naturel suite à une nouvelle Google Dance pénalisante !
  • oublié le stress de pages qui s’affichent en vrac sur la dernière mise à jour de Chrome !
  • fini l’enfer des nouvelles versions de CMS Ecommerce OpenSource qui contraignent souvent à refinancer carrément une re-création de site…

Mais le volet “conformité juridique” soulève lui rarement l’enthousiasme des futurs e-commerçants. On a beau rappeler les multiples exemples de nouveautés réglementaires dans le commerce électronique qui ont nécessité des développements informatiques sur les sites pour assurer leur conformité (pour n’en citer que quelques-uns : l’éco-participation et le barème écotaxe, l’affichage de la date limite de livraison, le bandeau d’informations sur les cookies…), cet argument ne se démarque pas vraiment pour la plupart de nos interlocuteurs. Ça paraît tout juste normal, la moindre des choses tout de même… Bref, pas toujours très considéré quand on connaît la difficile réalité de l’instabilité réglementaire dans notre pays.
 
D’abord, permettons-nous un petit Cocorico et soyons fiers : la France peut s’enorgueillir d’une grande tradition législative mondialement reconnue, de Montesquieu à la déclaration universelle des droits de l’homme. Rappelons qu’en Chine, la France se dit « Faguo », ce qui se traduit littéralement par « pays de la loi ». Mais il ne s’agit pas de dénigrer bêtement notre expertise nationale, ni de s’associer aux lamentations souvent excessives de libéraux anti-régulation pour qui l’Etat s’apparente au Grand Satan…
 

En pratique, pourtant, reconnaissons que la créativité (quand ce n’est pas la fébrilité) législative en France provoque parfois de sérieux maux de têtes aux assujettis. Et tout chef d’entreprise française de bonne volonté sait bien à quel point il n’est pas aisé de se conformer naturellement à l’évolution du droit dans notre pays :)

 
Déjà, il faut avoir l’info. Et dans les temps. Ce qui n’est pas toujours évident pour une TPE-PME. Ensuite, une fois l’obligation légale identifiée, il faut comprendre les modalités pratiques et le champ d’application de la nouvelle loi.

Là, souvent, ça se complique : quel dirigeant n’a pas déjà été confronté à la gêne d’un cabinet juridique pourtant spécialisé (et pas donné), expliquant que… ben justement ce n’est pas encore très très clair. Quand ce ne sont pas les administrations elles-mêmes, chargées de faire respecter ladite nouveauté réglementaire… qui s’avouent bien embarrassées et « en attente de consignes » !

Maintenant, imaginez qu’en plus de ces défis propres à chaque nouvelle norme, on n’arrive pas à s’entendre au plus haut de la chaîne législative sur le périmètre et la définition même… d’une loi votée deux ans avant : vous obtiendrez le merveilleux cas d’école de la loi contre la fraude à la TVA (on vous prépare un article très prochainement sur le sujet ;))

 
Conclusion : le sujet de la conformité juridique est malheureusement trop souvent oublié voire marginalisé quand on évoque les besoins des sites marchands en matière d’agilité. Pourtant, il demeure un fil rouge permanent pour un éditeur SaaS e-commerce en matière de veille mais aussi de développement informatique.

Et ce n’est sans doute pas un hasard si chaque nouvelle réglementation d’ampleur s’accompagne régulièrement d’une vague de demandes de migrations vers la solution SaaS PowerBoutique, en remplacement de sites e-commerce développés avec des solutions open-source ou des CMS moins agiles…

 
 
Crédit : Piotr Adamowicz ©Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *